Le Groupe PSIH participe à la Giraglia Cup 2017

Le Groupe PSIH participe à la Giraglia Cup 2017

Du vendredi 9 au samedi 17 juin, près de 3000 marins se réunissent pour participer à la plus ancienne et emblématique course au large en Méditerranée : la Giraglia Rolex Cup.

Grande classique connue de tous les marins du monde, elle incarne les valeurs chères à Rolex : l’esprit sportif et le Fair Play.

Première étape

La journée avait commencé par un accueil chaleureux de Marseille au Cercle Nautique et Touristique du Lacydon.

20H sonne le départ et le Groupe PSIH prend directement le meilleur sur la flotte en partant en tête avec les plus grande unités que sont SFS et Arob@s.

Dans les conditions difficiles de petit temps, la flotte s'est très vite divisée en deux. Le bateau Russe BOGATYR et le Groupe PSIH choisissent le passage entre la côte et les îles de Porquerolles, stratégie gagnante à l'arrivée puisque ces deux bateaux se retrouvent en tête.

Le Groupe PSIH, malgré un rating plus petit, n'a laissé aucune chance à SFS et Arob@s et a finalement remporté la première des 3 étapes que compte la Giraglia 2017, laissant la deuxième et troisième place au Bogatyr et à la Nautique 8. Juste derrière le trio de tête, le VOR 70 SFS skippé par Lionel Péan et le TP 52 Arobas de Gérard Logel.

La première étape qui relie Marseille à Saint-Tropez a été remportée par le Swan 42 du Groupe PSIH.

À peine 15 minutes de répit et le comité de course "envoi" une deuxième manche. Aucune faute de manœuvre pour le Groupe PSIH qui arrive 2eme à la bouée au vent. Le comité complique ensuite encore les jeux par un changement de cap ! Le Groupe PSIH prend le bon côté du plan d'eau, mais là encore le bateau en tête reste intouchable. Le Groupe termine donc 2ème de cette deuxième manche.

Pour la troisième manche, le bateau comité ne laissait pas assez de place au Groupe PSIH pour passer, qui part donc bon dernier mais c'etait sans compter sur la détermination de son équipage surmotivé !
Au passage de la balise de la "Moute", le Groupe remonte à la troisième place en dépassant sur le fil du rasoir le bateau Italien "Far Star". Après 7 heures de régate, de multiples rebondissements pendant lesquels l'équipage subit les caprices du vent, le Groupe PSIH conclut cette troisième et dernière manche par une 3ème place.

Le Groupe PSIH finit 2ème au général à la fin de cette première journée des régates Inshore de la Giraglia 2017.

 

Deuxième étape 

La deuxième étape début avec des conditions de vent plutôt forte entre 12 et 15 noeuds.

Dans la première manche , le Groupe PSIH est à la peine, du fait d'un incident sur le premier envoi de foc (voile d'avant) et le Groupe PSIH passe la ligne de départ en queue de peloton.
Après une réparation de fortune, le Groupe repart, loin derrière ses concurrents. Mais l'archanement de l'équipage permet au bateau de remonter en 4ème position.

La deuxième manche se déroule différement, le Groupe PSIH prenant un bon départ sous le vent de la flotte et restant au contact avec le leader du classement.
Cette première partie se déroule au mieux. Bouée au vent, l'équipage envoi le spinnaker mais une drisse (cordage) reste coincée.
Les secondes s'égrènent rapidement et le bateau passe de la 2ème position à la 3ème place, qui sera la position définitive du Groupe PSIH jusqu'à la fin de cette deuxième manche.

Pour la troisème et dernière manche de la journée, le vent se renforce et rend les manœuvres encore plus difficiles
Toujours dans le Groupe de tête,  l'équipage fait cependant quelques erreurs de manœuvre difficiles à rattraper, qui contraignent le Groupe PSIH à finir encore une fois troisième.

En résumé une journée en demi teinte, dans des conditions de plus en plus difficiles. Le Groupe PSIH est 3ème à l'issue de cette deuxième étape.

Troisième étape

La première manche de cette troisième étape est très disputée, dans très peu d'air
Le Groupe PSIH arrive 2ème à la première bouée du premier parcours.
La deuxième partie du parcours laisse place à un beau duel avec le 2ème au Classement, le Raving Swan.
Le Groupe PSIH prend le meilleur malgré une tentative de lof (changement de direction) de l'adversaire.

Au final, après cette manche difficile, le Groupe PSIH est 2ème, à égalité avec le Raving Swan

Le comité de course décide de clore la session Inshore, le vent étant ensuite beaucoup trop instable pour lancer une dernière manche qui aurait permis de départager les deux bateaux français, tous les deux deuxième au général.

Tous les équipages retournent au port pour préparer la grande course : ravitaillement, vérification du matériel de sécurité et du bateau, ces dernières préparations donnent beaucoup de travail à l'équipage avant la tombée  de la nuit.
L'objectif : récupérer pour être en bonne forme, la suite de la Giraglia Cup passant par Gêne en Italie, après avoir passé le point le plus au nord de la Corse : le mythique rocher de la Giraglia.

Dernière étape

Le Groupe PSIH prend le départ de la 64ème édition de cette course offshore mythique pour tous les marins, avec plus de 200 participants de toutes nationalités et de tout types de monocoque.

Après les courses inshores a l'issue desquelles le Swan 42 du Groupe PSIH se classait 2 eme en points, il s'agit de bien figurer dans la Grande course !

Le bateau sera classé dans 3 catégories :
- Class 42
- Class Swan
- IRC A

C'est avec quelques minutes de retard sur l'horaire prévu que la course est lancée.
Premier départ : les plus grandes unités, parmi lesquelles le SFS skippé par Lionel Pean et d'autres noms prestigieux comme Sir Peter Ogden sur son Black boat "Spirit of Jethou".

Le deuxième départ est pour nous !
Dimitri Deruelle prendra tout de suite la droite du plan d'eau pour slalomer en direction de la baie des Canoubiers et anticiper des risées favorables et sortir du golfe dans le Groupe de tête.
Les effets d'accélération du vent donneront lieu à plusieurs passes d'armes entre les Swan 42 qui tour à tour prennent l'avantage.

Tout l'équipage tient bon et le Groupe PSIH est suivi par des photographes pour virer en tête à la "fourmigue », la dernière marque du parcours côtier.

C'est ensuite le large qui attend les 11 hommes d'équipage du Swan 42 Groupe PSIH.

À la tombée du jour notre tacticien, Dimitri Deruelle, choisi la route sud alors que nos poursuivants prennent l'option nord pour tenter de prendre l'avantage.

Cette première nuit sera décisive et sera ponctuée de dizaines de changements de voiles tant le vent est capricieux.
Le moral est mis à rude épreuve lorsque la nuit est là , où aucun souffle d'air ne permet de faire avancer le bateau.
Mais "on ne lâche rien" est bien le slogan du Groupe PSIH, qui saisi la moindre occasion pour relancer le bateau.

Au petit matin la Corse est en vue mais il faudra la journée pour longer la côte nord de l'île et passer le célèbre phare de la Giraglia !
A mi parcours nos efforts sont récompensés nous avons devancé tous les autres Swan42 et plusieurs heures nous séparent désormais.
Mais les habitués de la "Gira" savent que rien n'est joué.

Dimitri Deruelle choisi la encore de faire "courir" et nous prenons la route directe sur l'arrivée avec tendance à accepter les vents refusants pour glisser au sud de la route.

Deuxième nuit en mer, chacun sait qu'elle va être longue, même difficultés que la veille vent mollissants et légères risées qui permettent quand même au bateau d'avancer.
Tout l'équipage sait que l'arrivée dans le golfe de Gêne est très difficile, on a le souvenir de nombreux bateaux en tête restés scotchés à quelques miles de l'arrivée.

Mais le moral est bon et la côte est en vue alors qu'un léger souffle porte le Swan 42 du Groupe PSIH déjà devant l'arrivée

Temps de course 49h50 min 43 sec

Un bateau de photographes venu accueillir l'équipage les filmera encore quelques minutes, puis se sera le moment l'entrée du port.

Résultats

Une très belle édition de la Giraglia où le Groupe PSIH se classe :
-  22ème sur 90 engagés IRC A
- 1er Class 42 ( monotype)
- 1er Class Swan

Suivra la soirée des équipages et les vidéos sublimes de l'organisation et de son sponsor Rolex.
Dernière satisfaction : le beau spinnaker aux couleurs de l'entreprise sera retenu dans le film du sponsor, beaucoup de visibilité en perspective.

 

Vous pouvez suivre les résultats ici.

Article rédigé en mer, depuis le bateau Groupe PSIH, au large des côtes varoises

 

Retour en haut de page